Transpiler son code ES6 avec Gulp et Traceur

L’actualité est de plus en plus riche pour les développeurs web ces derniers temps. Entre Hack, HVVM, Symfony 3, Angular 2.0, Ember 1.6 ou ECMAScript 6, on ne sait plus où donner de la tête.

Alors que dans certaines entreprises, on se bat encore pour abandonner les navigateurs types IE6/7/8 et enfin pouvoir utiliser ES5 sans problème, ailleurs, on commence déjà à développer en ES6. C’est notamment le cas de la team AngularJs qui a annoncé que Angular 2.0 serait écrit en ES6. La démo du travail en cours sur le nouveau framework de DI d’Angular a même été faite avec des bouts de code en ECMAScript6.

Et la bonne nouvelle, c’est que si les navigateurs modernes sont encore loin de supporter le futur ES6 (beaucoup de nouvelles features restent à l’état de draft), rien n’empêche de le tester dès aujourd’hui. Et pourquoi pas même, en production… Madness?! Un peu je dois bien l’avouer… Mais si vous avez le goût du risque, après tout, pourquoi pas… J’ai bien eu l’occasion de travailler sur une grosse application avec Ember-Data en v0.13…

Alors comment faire pour tester ES6 ? Plusieurs solutions s’offrent à nous. Une des plus simples si on souhaite uniquement jouer avec les nouveaux modules ou s’essayer au modèle objet, c’est d’utiliser un équivalent à jsfiddle, compatible ECMA6. C’est le cas par exemple de es6fiddle.

En revanche, si l’on souhaite commencer à coder une appli réelle en ES6 et la voir s’exécuter dans un navigateur moderne, il faut se tourner vers des solutions telles que le projet Traceur de Google.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *